Sauter le menu général

Le service pastoral remplace l’enseignement au foyer et les visites d’enseignement

Le service pastoral remplace l’enseignement au foyer et les visites d’enseignement

Dimanche après-midi, Russell M. Nelson a annoncé que le programme de l’instruction au foyer et des visites d’enseignement sera remplacé par une approche moins formelle et davantage personnalisée appelée le « service pastoral ». 

Cette activité sera supervisée conjointement par la présidence du collège des anciens (hommes adultes) et celle de la Société de Secours (femmes adultes) d’une assemblée locale et fera partie, tout comme  le regroupement des collèges d’anciens et des groupes de grands prêtres annoncé samedi soir, d’un effort plus large de simplification du ministère de l’Église.

CITATION DU PRÉSIDENT NELSON

À la différence des précédents programmes d’instruction au foyer et de visites d’enseignement, le service pastoral ne comprend pas un message mensuel tiré des magazines de l’Église à délivrer, ni une façon prescrite de maintenir le contact comme cela se fait pour les visites mensuelles à domicile, ou en face à face, bien que les visites soient importantes quand c’est possible. La nouvelle méthode met l’accent sur une souplesse vis-à-vis des besoins et de la situation des personnes à travers le monde, combinée à des entretiens trimestriels en face à face entre les dirigeants et les membres portant sur les besoins des personnes et des familles.

Image

Jean B. Bingham, présidente générale de la Société de Secours de l’Église, qui s’est exprimée au cours de la session, a annoncé que la nouvelle approche du service pastoral permettra aux jeunes filles de quatorze à dix-huit ans de faire équipe avec des sœurs de la Société de Secours, tout comme les jeunes gens de cette tranche d’âge le font depuis des décennies avec des frères adultes.

Elle a dit : « Cette occasion de participer à l’édification du royaume de Dieu sera un bienfait énorme pour les jeunes filles, les aidant à mieux se préparer à remplir leur rôle de dirigeantes dans l’Église et la collectivité et à être des partenaires contributrices au sein de leur famille. Comme sœur Oscarson l’a dit hier, les jeunes filles ‘veulent rendre service. Elles ont besoin de savoir qu’elles ont de la valeur et qu’elles sont essentielles dans l’œuvre du salut’. »

Jeffrey R. Holland, du Collège des douze apôtres, a aussi parlé dimanche après-midi de la nouvelle approche du service pastoral de l’Église. 

Il a dit : « Nous avons ici une occasion divine de montrer une religion pure et sans tache devant Dieu, de prendre soin de la veuve et de l’orphelin, des personnes mariées et célibataires, fortes et désemparées, opprimées et robustes, heureuses et tristes, en bref, de nous tous, de chacun de nous, parce que nous avons tous besoin de sentir la main chaleureuse de l’amitié et d’entendre une déclaration de foi ferme. Nous prions aujourd’hui pour que chaque homme et chaque femme, ainsi que nos jeunes gens et jeunes filles plus âgés, ressortent de cette conférence générale avec un engagement plus profond à prendre soin sincèrement de leur prochain, n’étant motivés à le faire que par l’amour pur du Christ. »

Ces ajustements relatifs au service pastoral seront mis en place par les dirigeants locaux dès que possible. Vous trouverez plus de renseignements sur le site ministering.lds.org ainsi que dans le présent document de sept pages ‘Questions/Réponses pour les membres’.