Sauter le menu général
Par Elder Hubermann Bien-Aimé, des soixante-dix

La Noël : Un Divin Cadeau

Image2
Bien Aime

Lorsque j’étais petit enfant, la Noël n’avait pas une très grande signification pour moi comme il l’a toujours été pour d’autres enfants à cause de la situation économique très modeste de mes parents. Dans notre pays, Haïti, il était et l’est encore de coutume que les parents, ayant une certaine possibilité financière, de placer un ou plusieurs cadeaux sous l’oreiller de leur (s) enfant (s) à la veille de la Noël. Le jour gît mes frères, mes sœurs et moi pouvions lire la joie sur leur visage alors que sur le nôtre, la tristesse était visible. Personnellement, j’avais l’habitude de me demander : « N’est-ce pas que le Père Noël agissait de façon partisane ? ». Il augmentait, pensais-je, les jouets de ceux qui en avaient alors qu’ils nous oubliaient, nous qui n’avions jamais reçu de cadeau pendant cette noble période !

Mais, en grandissant je me suis rendu compte que la Noël était plus que de recevoir des cadeaux. En devenant membre de l’Eglise de Jésus Christ des Saints des Derniers Jours, j’ai plutôt appris que la Noël est un moment de partage, de joie, d’amour, de compassion, de gratitude et de charité. Car, c’est dans l’esprit de la vraie Noël que Notre Père Céleste, dans son amour divin nous a fait don de son précieux fils Jésus-Christ en cadeau pour le bien-être de tout le genre humain.

Ce « Don Divin » a été longtemps prédit à la fois sur le continent asiatique et sur le continent américain. Par exemple, nous nous souvenons clairement de Samuel le Lamanite dans le Livre de Mormon qui avait prophétisé à travers des signes bien visibles tels que la lumière et l’apparition d’une nouvelle étoile durant la naissance du Sauveur.

Mes chers frères et sœurs, la naissance de Jésus-Christ nous apporte une lumière, mais plus encore une lumière d’espoir et même une joie indicible. Pouvez-vous imaginer un peuple qui attendait Son Rédempteur, puis un beau jour cet espoir devient une divine réalité ? Pouvez-vous décrire le bonheur qui découlait dans le cœur de ce peuple ? J’aime la façon dont le Livre de Mormon a décrit cet évènement :

« Et il arriva qu’il n’y eût pas de ténèbres pendant toute cette nuit-là, mais il faisait aussi clair qu’en plein midi. Et il arriva que le soleil se leva de nouveau le matin, selon son ordre propre ; et ils surent que c’était le jour où le Seigneur naîtrait, à cause du signe qui avait été donné.

« Et c’était arrivé, oui, tout, en tous points, selon les paroles des prophètes.

« Et il arriva aussi qu’une nouvelle étoile apparut, selon la parole » (3 Néphi 1 : 19-21). 

Nous apprenons que dans l’ancien monde les bergers ont assisté un chœur angélique qui était venu célébrer la venue du Christ ici-bas. Puis les trois mages ont vu une étoile et l’ont suivi pour venir adorer le Fils de Dieu. Alors que sur le continent américain, il y a eu une nuit sans obscurité et ceci était un signe attestant la venue du Christ. Le récit du nouveau monde est vraiment extraordinaire

En tant que Membres de l’Eglise de Jésus Christ des Saints des Derniers Jours, je vous invite à vous réjouir de cette admirable lumière, puis commencer et/ou continuer à la partager avec chaque personne dans le besoin à travers le service pastoral afin que vous puissiez tous/toutes littéralement bénéficier de cette invitation venant directement de Lui :

« … Je suis la lumière du monde ; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie. » (Jean 8 :12)

Aujourd’hui, en tant qu’adulte, la veille de Noël, je n’ai plus à chercher un cadeau sous mon oreiller, car grâce à l’Evangile rétabli du Seigneur Jésus-Christ je suis constamment béni de ce cadeau qui éclaire chacun de mes pas ainsi que ceux de ma famille.

Elder Dieter F. Uchtdorf, du Collège des douze nous invite à suivre le Christ et devenir ses disciples: « Pendant cette période de Noël et tout au long de l’année, puissions-nous rechercher avec notre cœur et avec notre âme notre Sauveur bien-aimé, le Prince de la paix, le Saint d’Israël. Car ce désir, pour une grande part, nous définit non seulement en tant que membres de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours mais, plus encore, en tant que disciples du Christ ». [Dieter F. Uchtdorf, Chercher le Christ à Noël, Liahona décembre 2017]

Mes chers frères et sœurs, puissions-nous développer une plus grande foi en Jésus-Christ qui nous apporte une plus grande lumière d’espoir et de paix dans ce monde, et que par son sacrifice expiatoire nous puissions hériter la vie éternelle.