Sauter le menu général

Réflexions sur Noël

Image
elder Zivic

Cette période de l’année nous aide à méditer un peu plus et de cette méditation découlent des réflexions. J’aimerais vous faire part de quelques unes de ces réflexions.

En espagnol, le beau cantique de Noël Douce nuit ! Sainte nuit ! commence par les paroles : « Nuit de lumière, nuit de paix ».

Ma réflexion portera sur l’expression : « Nuit de lumière ».

La lumière émise par l’ange et le chœur des anges qui proclamèrent la nouvelle de la naissance du Sauveur aux bergers les a sûrement inondés d’une lumière indescriptible.

L’Évangile de Luc décrit magnifiquement cet événement :

« Il y avait, dans cette même contrée, des bergers qui passaient dans les champs les veilles de la nuit pour garder leurs troupeaux.

« Et voici, un ange du Seigneur leur apparut, et la gloire du Seigneur resplendit autour d’eux. Ils furent saisis d’une grande frayeur.

« Mais l’ange leur dit : Ne craignez point ; car je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera pour tout le peuple le sujet d’une grande joie :

c’est qu’aujourd’hui, dans la ville de David, il vous est né un Sauveur, qui est le Christ, le Seigneur.

Et voici à quel signe vous le reconnaîtrez : vous trouverez un enfant emmailloté et couché dans une crèche.

Et soudain il se joignit à l’ange une multitude de l’armée céleste, louant Dieu et disant :

Gloire à Dieu dans les lieux très hauts, et paix sur la terre parmi les hommes qu’il agrée1 ! »

En méditant sur cette « nuit de lumière », j’ai aussi pensé à la manière dont, dans ce moment spécial, la « lumière du Christ » était réaffirmée. Cette lumière nous aide à distinguer le bien du mal, nous guide pour accepter son Évangile et prépare chacun de nous à recevoir l’Esprit-Saint. Cette lumière donne également vie à toute chose, gouverne tout tant dans les cieux que sur la terre.

Nous avons des Écritures magnifiques qui font référence à la « lumière ».

« Jésus leur parla de nouveau, et dit : Je suis la lumière du monde ; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie2. »

« Ce qui est de Dieu est lumière ; et celui qui reçoit la lumière et persévère en Dieu reçoit davantage de lumière ; et cette lumière devient de plus en plus brillante jusqu’au jour parfait3. »

« Et si vous avez l’œil fixé uniquement sur ma gloire, votre corps tout entier sera rempli de lumière, et il n’y aura pas de ténèbres en vous ; et ce corps qui est rempli de lumière comprend tout.

« Sanctifiez-vous donc afin que votre esprit se fixe uniquement sur Dieu, et les jours viendront où vous le verrez, car il vous dévoilera sa face, et ce sera au moment qui lui semble bon, à sa manière et selon sa volonté4. »

Je témoigne que ses promesses sont sûres.

Je prends maintenant l’expression « Nuit de paix ».

« Dans les Écritures, la paix peut désigner soit l’absence de conflits et de perturbations, soit le calme et la consolation intérieure provenant de l’Esprit que Dieu donne à ses saints fidèles5. »

Le Seigneur insuffle une paix spéciale avec les Écritures suivantes :

« Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Je ne vous la donne pas comme le monde la donne. Que votre cœur ne se trouble point, et ne s’alarme point6. »

« Apprends de moi et écoute mes paroles ; marche dans l’humilité de mon Esprit, et tu auras la paix en moi7. »

Réflexions supplémentaires

Je suis touché par l’amour incommensurable de notre Père céleste et du Sauveur, la condescendance de Dieu le Père qui permit à son fils de descendre de sa place exaltée pour venir sur la Terre et par la condescendance de notre Seigneur Jésus-Christ d’accepter la proposition du Père.

Cet amour se manifeste également dans le « plan du salut ». Ce plan permet à chacun de nous d’atteindre l’exaltation et de vivre pour toujours avec Dieu.

L’histoire de Josué nous donne un enseignement profond. Après la mort de Moïse, Jéhovah lui conféra la responsabilité d’entrer dans la terre promise. C’était un grand défi, car ce pays était habité. Dans Josué chapitre 1, verset 5, Jéhovah lui dit :

« Nul ne tiendra devant toi, tant que tu vivras. Je serai avec toi, comme j’ai été avec Moïse ; je ne te délaisserai point, je ne t’abandonnerai point. »

Il déclare ensuite au verset 6 : « Fortifie-toi et prends courage […] » et au verset 7 il réitère : « Fortifie-toi seulement et aie bon courage […] »

Conclusion

« Noël n’est ni une période ni une saison, mais un état d’esprit. Chérir la paix et la bienveillance, être abondant en miséricorde, c’est avoir le véritable esprit de Noël8. »

Suivant la vraie signification de Noël, je prie pour que chaque jour soit un jour de lumière et de paix, pour que nous puissions être reconnaissants de la condescendance de Dieu le Père et du Seigneur Jésus-Christ, et du plan du salut. Puissions-nous souvent penser au message spécial que Jéhovah donna à Josué : « Fortifie-toi seulement et aie bon courage. »

Je témoigne que Jésus est le Christ, le fils du Dieu vivant, le Roi des rois, le Seigneur des seigneurs, le Créateur. En cette période spéciale de l’année, nous nous souvenons de sa naissance miraculeuse. Nous le remercions pour ses enseignements, son sacrifice expiatoire, et pour être notre Sauveur et Rédempteur, le Messie tant attendu.

Je prie pour que nous édifiions notre vie sur le roc de son Évangile, alors nous serons sûrs que l’enfer ne prévaudra pas.

1 Luc 2:8-14
2 Jean 8:12
3 D&A 50:24
4 D&A 88:67-68
5 Guides des écritures : « Paix ».
6 Jean 14:27
7 D&A 19:23
8 Président des États-Unis, Calvin Coolidge (1872-1933)