Sauter le menu général

La dîme et la bénédiction de reddition de comptes [Entrevue annuelle de la dime]

Elder Hubermann Bien-Aimé

Dans l’Église de Jésus Christ des Saints des Derniers Jours, il y a des lois que le Seigneur nous a données en vue de nous associer avec Lui. En suivant ces lois, nous recevons des bénédictions parmi lesquelles l’amour de Dieu et celui de notre prochain. Ce qui nous permet de développer le potentiel divin que nous avons au plus profond de nous-mêmes. En les appliquant, nous devenons littéralement des associés de Dieu. Cela signifie que nous sommes un instrument entre ces mains pour aider son œuvre à aller de l’avant. Le mot « associé[1] », d’origine latine « associare », signifie « Joindre ou Unir ». C’est un mot qui est à la fois fort et merveilleux, car il nous permet de comprendre que nous sommes des collaborateurs directs de Notre Père Céleste !

Et puisque nous sommes ses « associés » et qu’Il nous appelle à établir son royaume sur terre, quel est le meilleur moyen pensez-vous qu’il va utiliser pour le faire ? L’une des réponses à cette question est la loi de la dîme.

Image

La dîme[1] est la « Dixième partie de ce que gagne annuellement une personne, donnée au Seigneur par l’intermédiaire de l’Église…

Les fonds de dîme sont utilisés pour construire des églises et des temples, soutenir l’œuvre missionnaire et édifier le royaume de Dieu sur la terre... »

Je me rappelle l’histoire d’un jeune homme qui était à l’université, et un dimanche matin il se trouvait dans un dilemme. En fait, il avait, entre ses mains, seulement le montant de sa dîme. Malgré qu’il n’eût pas de nourriture ce jour-là ni de frais de transport ; il avait décidé toutefois d’apporter sa dîme à son président de branche. C’est une grande décision qu’il avait prise et qui a marqué toute sa vie. En revenant chez lui, il a reçu de l’argent de ses parents. Cette expérience est devenue pour lui un témoignage vivant de cette déclaration venant du Seigneur Lui-même :

« Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus » (Matthieu 6 :33).

Le paiement de la dîme et les offrandes de jeûne exige au moins trois choses : L’amour, La foi et le sacrifice. Elder M. Russell Ballard, en parlant de bénédictions découlant du sacrifice a enseigné :

« Le sacrifice est la démonstration de l‘amour pur. 0n peut mesurer le degré de notre amour pour le Seigneur, pour l‘Evangile et pour nos semblables à ce que nous sommes disposés à sacrifier pour eux » (Conférence Générale, Avril 1992, Les Bénédictions du Sacrifice)

Qu’est-ce qui se passe vraiment lorsqu’une personne paie la dîme et obéit à la loi de jeûne c’est-à-dire « S’abstenir volontairement de manger ou de boire… pendant vingt-quatre heures dans le but de se rapprocher du Seigneur et de demander ses bénédictions »[2] et payer également une offrande de jeûne généreuse ? En fait, elle apprend à surmonter l’égoïsme, développe la maitrise de soi et un plus grand amour pour Dieu et son prochain.

La vie est une école où l’on apprend beaucoup de leçons parfois difficiles. Nous murmurons parfois parce que nous ne comprenons pas la façon d’agir de Dieu. Pourtant ce que nous appelons difficultés sont peut-être des tremplins nous permettant de développer notre potentiel divin. En faisant tout ce que le Père Céleste nous demande de faire et en agissant en tant qu’associé fidèle et sincère, tout ce qui se passera dans notre vie concourra à notre propre bien. Cette attitude nous permettra de voir les diverses bénédictions de Dieu dans notre vie.

Parmi les bénédictions reçues, il y a certaines qui sont passées sous nos yeux sans qu’on s’en aperçoive. Elder Bednar, dans son discours, intitulé « Les Écluses des Cieux » (Conférence Générale Octobre 2013) ; nous rappelle cette grande vérité : 

« En respectant la loi de la dîme, nous recevons souvent des bénédictions importantes mais subtiles qui ne sont pas toujours celles auxquelles on s’attend et peuvent facilement passer inaperçues » 

Le paiement de la dîme et les offrandes nous bénit abondamment. C’est pourquoi le Seigneur nous lance cette invitation :

« Apportez à la maison du trésor toutes les dîmes, afin qu’il y ait de la nourriture dans ma maison ;

Mettez-moi de la sorte à l’épreuve, dit le Seigneur des armées, et vous verrez si je n’ouvre pas pour vous les écluses des cieux, si je ne répands pas sur vous la bénédiction en abondance.

Pour vous je menacerai celui qui dévore, et il ne vous détruira pas les fruits de la terre, et la vigne ne sera pas stérile dans vos campagnes, dit le Seigneur des armées.

Toutes les nations vous diront heureux, car vous serez un pays de délices, dit le Seigneur des armées. »[3]

À la fin de chaque année, à l’Église de Jésus Christ des Saints des derniers jours, nous avons le privilège de nous faire accompagner des membres de notre famille afin de rencontrer notre évêque ou président de branche pour le règlement annuel de la dime. Grâce à la technologie qui est disponible en ces derniers jours, l’évêque ou le président de branche peut en un seul clic imprimer le rapport de toutes les dîme et les autres dons versés à la maison du trésor au cours de l’année. Ceci nous montre aussi à quel point le royaume du Seigneur est organisé.

De plus, l’évêque ou le président de branche a la possibilité d’exprimer son amour envers la famille pour les sacrifices consentis en vue d’aider le royaume du Seigneur à aller de l’avant. C’est une occasion spéciale pour la famille de déclarer son statut de payeur de dîme, puis de recevoir des conseils inspirés venant d’un serviteur autorisé du Seigneur. Cette action contribuera à renforcer l’amour de nos enfants pour le Seigneur et à les motiver à faire de même tout au long de leur vie.

Le président Joseph F. Smith a déclaré : 

« En appliquant ce principe dans notre vie, nous nous distinguons de ceux qui sont pour le royaume de Dieu et ceux qui sont contre. Aussi, nous témoignons si nous sommes fidèles envers Dieu ou si nous ne le sommes pas. »[4]

Le Seigneur compte beaucoup sur les Saints des Derniers Jours pour l’édification de son royaume sur terre[5]. J’invite donc tous les Jeunes gens, jeunes filles, sœurs de la société de secours, enfants de la primaire, anciens, grands-prêtres et autres à se préparer afin de jouir les bénédictions de l’entrevue annuelle de la dîme. Je sais que l’obéissance à la loi de la dîme apporte de multiples bénédictions et renforce les liens familiaux.  Au nom de Jésus Christ. Amen



[1] Voir La dîme, GE, page 50, version Française

[2] Voir Jeûner, GE, page 110, version Française

[3] Voir 3 Néphi 24 : 10-12 

[4] Joseph F. Smith, Gospel Doctrine, Salt Lake City: Deseret Book Co., 1939, pp. 225–26; italiques ajoutés

[5] Voir D&A 119: 4-5