Sauter le menu général

Etre autonome

Etre autonome
Par Elder Candido Fortuna

Néphi déclara la vérité quand il dit: “... c’est par la grâce que nous sommes sauvés, après tout ce que nous pouvons faire.' (2 Néphi  25:23).

Le Seigneur dit au israélites de sortir de la terre d'Egypte , et ils  firent ainsi.  Quand ils arrivèrent à la Mer Rouge, les armées de Pharaon les rattrapèrent.  J'imagine qu'ils devaient être bien préoccupés, se demandant comment ils pourraient échapper à cette armée.  Ils ne le savaient pas, mais le Seigneur avait déjà tout préparé.  Quand le moment  approprié arriva, Il dit simplement à Moïse   'Lève ton bâton' (Exode 14:16); Moïse le fit  et devant eux s'ouvrit un passage de terre sèche au milieu de la Mer Rouge,  par lequel passèrent les israélites sans perdre  une seule personne.  Ils n'avaient jamais été protégés et sauvés de cette façon-là, sinon ils auraient fait ce que le Seigneur leur disait de faire.

Depuis le commencement des temps, il a été conseillé à l'homme de subvenir à ses  propres besoins  et ainsi d'être autonome. Quand nous arrivons à comprendre  que ce principe  est  grandement lié à la liberté même,  il devient facile de comprendre la raison  pour laquelle le Seigneur  met tellement l'accent sur ce sujet.  'Nous devons comprendre que le privilège de travailler est un don , que pouvoir le faire est une bénédiction, et que l'amour au travail  donne pour résultat le succès dans la vie. ' (True to the Faith, page 287.)

L'autonomie n'est pas un but  mais le moyen pour  y arriver. Il est très possible pour une personne d'être totalement indépendante mais de manquer  de tous les autres attributs désirables.  Quelqu'un peut arriver à être riche et n'avoir jamais  rien à demander à personne, mais à moins qu'il existe en parallèle,  un but spirituel à cette indépendance,    cela peut nuire à son âme.

Un fois, nous avons eu un bon frère qui n'avait pas de travail,  alors nous avons tous prié et cherché la façon d'aider ce frère à en trouver un afin de soutenir sa famille.  Quelques semaines après, ce brave frère trouva un emploi. Il travaillait du lundi au vendredi et ainsi il pouvait assister aux réunions de l'Eglise avec sa famille.  Quelques temps après, on lui offrit un  salaire plus important  en travaillant les fins de semaine.  Ce brave homme, afin de gagner un peu plus d'argent, accepta et ainsi il commença peu à peu à ne plus venir à l'Eglise et avec lui, sa famille.  Au bout de trois mois, il fut licencié et à ce moment-là il n'eut plus de travail  ni  assistait aux réunions de l'Eglise. Comme dirigeants, nous nous étions concentrés à aider ce frère pour trouver un travail,  mais nous avions oublié de le fortifier  spirituellement  de façon à ce qu'il soit préparé quand la bénédiction arriverait, à chasser la tentation.

Les préparations spirituelle  et temporelle vont de pair sur le chemin de l'autonomie. En ce début d'année  et en suivant la direction de la vision de la présidence de l'Inter-région,  nous avons l'occasion de nous fixer des buts et un de ceux-là devrait être : 'Que ferai-je pour être autonome spirituellement et temporellement ?” Les principes de l'entraide de l'Eglise ne sont pas seulement de bonnes idées,  ce sont des vérités révélées par Dieu, ils sont Sa manière d'aider le nécessiteux. (Elder Dieter F. Uchtdorf, Liahona Nov. 2011).

Quand nous nous efforçons  de faire notre part  sur le chemin de l'autonomie, nous pouvons avoir l'assurance que nous ne serons pas seuls, nous recevrons l'aide,  la direction et la consolation, au fur et à mesure  que grandit  notre foi en Jésus-Christ, grâce aux buts fixés.

Je sais que Jésus-Christ vit et qu'Il est notre Sauveur et Rédempteur et, à mesure que grandit notre foi en Lui, nous ressentirons sa direction par le Saint Esprit. Faisons de notre mieux pour nous préparer spirituellement et temporellement. Ne nous reposons pas sur le chemin de la recherche de l'excellence en tout ce que nous faisons.   J' exprime mon amour pour Jésus-Christ et le merveilleux pouvoir qui vient en nous efforçant d' être autonome dans notre vie.